Format maximum

Blogues

ANNECY 2010 : ÇA S'ANIME DÉJÀ!- par Marcel Jean

2010-03-25

    Le festival d’Annecy célèbre cette année son 50e anniversaire, lors d’une édition qui s’ouvrira le lundi 7 juin avec la projection de L’illusioniste, le long métrage de Sylvain Chomet (Les triplettes de Belleville) inspiré de Jacques Tati. On annonce déjà une imposante galerie d’invités de marque : Matt Groening, Hayao Miyazaki, Jeffrey Katzenberg, John Lasseter, Adam Elliot, Pete Docter, Peter Lord, Patrice Leconte, Nick Park, Alain Chabat…

    Du côté de la compétition officielle de courts métrages, fleuron artistique du festival, les têtes d’affiche seront Mamoru Oshii, Bill Plympton, Theodore Ushev et Andreas Hykade. Le plus important festival de films d’animation au monde proposera donc 39 courts métrages en compétition, soit un de moins que l’an dernier, 4 de moins qu’en 2008 et 12 de moins qu’en 2007. Première constatation : les courts métrages sont de plus en plus longs.

    Une sélection dominée par les Français (8 titres en compétition, 5 hors compétition, ce qui est normal : à Annecy, le coq chante toujours fort) et les Japonais (5 films en compétition, 6 hors compétition : ça c’est du jamais vu). Quant aux Canadiens, ils seront trois dans la course au Grand prix (et deux hors compétition) : le montréalais Théodore Ushev avec le très attendu Les journaux de Lipsett, le prolifique (et aussi Montréalais) Malcolm Sutherland avec Light Forms, et le jeune cinéaste de Vancouver Diego MacLean avec The Art of Drowning.

    Chez les Japonais, la présence de Mamoru Oshii (Je t’aime), l’homme derrière le cultissime Ghost in the Shell, a de quoi surprendre : on n’attendait pas ce maître de l’anime du côté du court métrage. Par contre, pas de surprise avec le sympathique Mirai Mizue, de retour en sélection pour la quatrième année de suite avec Playground. On a aussi bien hâte de voir comment l’énergique et impatient public d’Annecy réagira face à Hand Soap de Kai Oyama, impitoyable évocation des tourments de l’adolescence, avec force acné et masturbation. Ça promet…

    Chez les Français, le fraichement oscarisé Logorama de François Alaux, Ludovic Houplain, Hervé de Crécy et H5, une production de Nicolas Schmerkin (Autour de minuit), fait inévitablement figure de favori. Outres Ushev, Oshii et Oyama, la concurrence devrait surtout venir de l’allemand Andreas Hykade, qui revient avec Love and Theft quatre ans après l’excellent The Runt et dix ans après le spectaculaire et controversé Ring of Fire; de la jeune polonaise Izabela Plucinska,  qui vient présenter l’ambitieux Esterhazy; et des hollandais Robin Noorda et Bethany de Forest, auteurs du surprenant Red-end and the Seemingly Symbiotic Society, qui a fait l’ouverture du festival d’Utrecht l’automne dernier. Parmi les autres noms connus de la compétition, signalons la danoise Siri Melchior (Whistleless), le croate Veljko Popovic (primé il y a deux ans pour She Who Measures, il revient maintenant avec Ma route) et la norvégienne Anita Killi (Angry Man). Quant à l’inévitable Bill Plympton, il présente cette année The Cow Who Wanted to be a Hamburger.

    On retrouvera hors compétition quelques gros noms : d’abord notre compatriote Claude Cloutier (avec La tranchée, sur la Grande Guerre), puis le suédois Jonas Odell (Tussilago, tiré d’un entretien avec la compagne d’un terroriste), le hongrois Ferenc Cako (Érintés) et l’italien Simone Massi (Nuvole, Mani). Aussi hors compétition, Sonar, du québécois Renaud Hallée (vu aux derniers Sommets de l’animation) ainsi qu’Au pays des têtes, coproduction entre la Suisse et l’ONF réalisée par les helvètes Claude Barras et Cédric Louis.

    La sélection des longs métrages sera connue en avril. Parions que Fantastic Mr Fox de Wes Anderson y sera, tout comme Totally Spies!, le fim de Pascal Jardin. On sait aussi déjà que Shrek 4 sera présenté hors compétition. Tout cela au cours de la deuxième semaine de juin, car ça se terminera le samedi 12. On y sera pour vous raconter et pour râler contre le palmarès, comme d’habitude.

Marcel Jean

Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.