Format maximum

Nouvelles

JAZZ ET CINÉMA: la Cinémathèque et le Parc se mettent au jazz.

2007-06-26

Jazz et cinéma

Les salles de cinéma montréalaises vont se mettre à vibrer au rythme du jazz pour les prochaines semaines! Soyez au rendez-vous

La Cinémathèque Québécoise, dans le cadre de la programmation officielle du Festival de Jazz, accueille en effet, du 28 juin au 8 juillet, 8 programmes ciné-jazz tirés de la collection Jo Milgram (producteur-programmateur amoureux du jazz, décédé en 2005). Prêtés par la Cinémathèque de la Danse à Paris, les films sont autant de témoignages live du jazz vivant des années Armstrong, Ellington, Reinhardt et marqueront la fin de la programmation de cette année de la Cinémathèque.

« Ce dont Jo Milgram nous parle sans relâche, ce qu’il nous montre, c’est la légende dorée d’une époque disparue du jazz. Figures prodigieuses, lunaires, au visage souriant ou totémique, danseurs et musiciens célèbres ou méconnus, qui viennent à nous, magnifiques, précis, suspendus à leur instrument, sautant en l’air périlleusement, zigzagant, swinguant, glissant, délicieux virtuoses, femmes graves, ravissantes, dandies impeccables, qu’aucune pesanteur ne semble pouvoir affecter. Plus forts que la mort, plus légers que la nuit, ces possédés angéliques vibrent encore à la lueur palpitante de la mémoire. Qu’importe alors les dates, les noms, les précisions historiques, puisque nous savons bien que seules comptent l’ivresse et la gravité du plaisir, l’hypnose légère, provoquées par l’enchaînement de ces images dont le grain et le grésillement sonore renforcent l’effet d’hallucination. Ce bonheur inouï, sans âge, Jo Milgram nous le donne avec sa collection, sauvant de l’oubli une tradition et un raffinement qui, d’année en année, semblent plus riches, plus vibrants et plus lointains. « Le jazz est l’âme des noirs, une âme heureuse », nous dit encore Jo Milgram. »
Patrick Bensard, juin 1994.

La fille de Jo Milgram, Josette Milgram, ainsi que Virginie Aubry, responsable de la diffusion culturelle à la Cinémathèque de la Danse à Paris, seront présentes à Montréal à partir du 27 juin 2007. 

Renseignements au www.cinematheque.qc.ca


Par ailleurs, le Cinéma du Parc ouvrira ses portes du 29 juin au 12 juillet à Jazz et Cinéma, une collection de films mettant en vedette des artistes jazz et blues. Au programme, plusieurs oeuvres de Woody Allen pour qui jazz et cinéma ont toujours fait bon ménage (Everything You Always Wanted to Know About Sex, Manhattan, Annie Hall, ainsi que le documentaire Wild Man Blues, portant sur le cinéaste-clarinettiste et son orchestre de jazz lors de sa première tournée européenne), mais également Mo'Better Blues de Spike Lee, Naked Lunch de David Cronenberg ou les documentaires Last of the Blue Devils présentant notamment Count Basie, Jazz on a Summer's Day (avec Thelonious Monk, Big Maybelle, Chuck Berry, Louis Armstrong) ou Calle 54.

 Tous les détails au www.cinemaduparc.com

Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.