Format maximum

Films de la semaine

LES MÉDUSES - Critique de Juliette Ruer

2007-10-14

Les Méduses de Shira Geffen et Etgar Keret

    Les Méduses, c’est ce qu’aurait dû être Babel, s’il n’avait pas été gonflé comme un bœuf prétentieux : un film choral simple et efficace qui, en trois histoires, compose les trois facettes d’un humain d’aujourd’hui. Les Méduses a gagné la Caméra d’or à Cannes, c’est donc un premier film pour un couple d’artistes israéliens de Tel Aviv, Shira Geffen et Etgar Keret. Des jeunes mariés en voyage de noce dans un hôtel qui n’est pas à la hauteur de leur rêve, une Philippine exilée qui travaille comme aide soignante et une jeune femme, seule, qui découvre sortant de la mer une enfant aux yeux globuleux et aux tâches de rousseur… On fonctionne dans une poésie onirique, quelque chose de tendre et de liquide qui aurait un peu de Grand Bleu et d’Intervention Divine. Rien n’est réel, mais il y a du juste dans le manque d’amour galopant, la crainte du futur, la tristesse de l’exil, l’incommunicabilité et l’eau qui semble le terrain le plus apaisant, élément qui fait le lien entre ces trois histoires. Prévisible, ce film a cependant une grâce et une légèreté touchante.  

Juliette Ruer

Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.