Format maximum

Premiers plans - un billet d'Helen Faradji

DERNIER INVENTAIRE AVANT VACANCES

2008-07-31

DERNIER INVENTAIRE AVANT VACANCES

    Dernière semaine avant les vacances et beaucoup trop de choses, petites et grandes, pour vouloir se limiter. Le buffet est ouvert.

    Le plus triste d'abord : le décès du cinéaste égyptien Youssef Chahine annoncé dimanche dernier. Le réalisateur de La Terre et d'Alexandrie, pourquoi avait 82 ans. Nous reste une quarantaine de films et un engagement politique et social dont on espère que les braises continueront d'animer l'âme cinéphile partout à travers le monde.
Mardi, on annonçait d"ailleurs que la prochaine, et 65e, Mostra de Venise, qui accueillera entre autres les nouvelles offrandes des frères Coen, de Takeshi Kitano, d'Hayao Miyasaki, de Barbet Schröder, de Darren Aronofsky, de Claire Denis, d'Agnès Varda, de Philippe Gandrieux ou d'Avi Mograbi, sera dédié à M. Chahine.

 ***

    Puisque l'on parle de festivals, le Festival du Nouveau Cinéma, qui ouvrira ses portes le 8 octobre prochain, annonçait cette semaine sa programmation québécoise. Au menu, Un capitalisme sentimental d'Olivier Asselin (présenté en ouverture accompagné du court Next Floor de Denis Villeneuve), Suzie de Micheline Lanctôt, Lost Song de Rodrigue Jean, Elle veut le chaos de Denis Côté, Papa à la chasse aux lagopèdes de Robert Morin, The Timekeeper de Louis Bélanger et La mémoire des anges de Luc Bourdon. Beau line-up en perspective.

 ***

    De cinéma national, il est encore question… cette fois en Géorgie.  Alors que le cinéma géorgien (berceau, faut-il le rappeler du magnifique Quand passent les cigognes, signé Mikhaïl Kalatozov en 1957) s'apprête à fêter bientôt ses 100 ans, les cinéphiles locaux s'interrogent : à qui exactement appartiennent les droits des films tournés durant l'ère soviétique ? Car, durant les années rouges, Tbilisi se transforma en centre de réalisation majeur pour l'Union Soviétique au grand complet. Or Moscou la maligne récupéra une grande partie des négatifs originaux pour conservation, prétextant qu'ils lui appartenaient, et refuse depuis de les rendre (tout en en exploitant allégrement les droits) et donc de permettre aux Géorgiens accès à leur propre histoire cinématographique. On estime à 700 le nombre de films réalisés par des cinéastes géorgiens ayant ainsi été, purement et simplement, annexés.
Si des démarches sont en cours pour rétablir une situation plus normale, une question demeure : le capitalisme serait-il plus nocif pour les films que le communisme ?

 ***

    Pour ne pas se laisser sur des mauvaises nouvelles – ça donne des aigreurs – un petit détour du côté du web s'impose. D'abord par le site bigbuckbunny.org (notre photo) où Ton Roosendaal vient de rendre public le 2e dessin animé entièrement « libre » de l'histoire de la 3D. Entièrement libre? Qu'est-ce à dire? D'abord, bien sûr, que les 10 minutes de films sont téléchargeables par n'importe qui entièrement gratuitement : c'est le B.A.-ba. Mais ensuite, et voilà qui devient intéressant, qu'elles sont partageables, modifiables et récupérables. En gros, à condition de respecter la licence (CC) qui leur sont attachées, chacun peut faire ce que bon lui semble de ces 10 minutes : en copier des morceaux pour les intégrer ailleurs, les triturer, les adapter…tout en respectant à la lettre les droits d'auteurs du créateur. Progrès, vous avez dit progrès?

 ***

    Enfin, dernière nouvelle à surveiller, la mise en ligne d'Agiter avant emploi, un carnet de bord cinéma abrité sur le site d'Arte et fondé par le patron cinéma de la chaîne, Michel Reilhac. Au menu du site, rencontres, entrevues, observations et autres notes à la fois sous forme de billets mais aussi de vidéos n'excédant jamais les 12 minutes. À visiter consciencieusement en attendant le lancement en novembre du portail cinéma d'Arte.tv que l'on annonce comme une source d'information et de partage plus que conséquente.


À surveiller pendant la relâche: la programmation tout en art du Cinéma du Parc du 1er au 7 août avec une sélection de films sur la musique (Glass : a portrait of Philip in Twelve Parts de Scott Hicks, Leonard Cohen : I'm Your Man), sur le cinéma (2001 : A Space Odyssey, A Clockwork Orange et The Shining de Kubrick) et sur la photo et l'architecture (Bird's Nest : Herzog et de Meuron en Chine, Infiniment Québec de Jean-Claude Labrecque) ainsi que la programmation en 7 films soulignant les 15 ans de la maison de distribution K-Films Amérique, du 8 au 14 août (Something Like Happiness de Bohdan Slama, Le tunnel de Roland Suso Richter, La neuvaine de Bernard Émond, Le bonheur d'Emma de Sven Taddicken, El Violin de Francisco Vargas, Or : mon trésor de Keren Yedaya et Julie en Juillet de Fatih Akin).

Sur ce bonnes vacances, bon cinéma et retrouvez-nous dès le 22 août avec entre autres le blogue du Festival des Films du Monde tenu par Marcel Jean, Gilles Marsolais et André Roy

Helen Faradji

Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.