Format maximum

Nouvelles

RÉTROSPECTIVE HELEN DOYLE À LA CINÉMATHÈQUE

2009-05-19

    À compter du mercredi 20 mai, la Cinémathèque québécoise présentera ses hommages à la cinéaste Helen Doyle, pionnière du cinéma québécois au féminin, en présentant la rétrospective L'exil et l'engagement.

    Au menu: une table ronde sur le cinéma et la musique dans l'univers de Doyle, en compagnie de Pierre Benoît, Sylvie Tremblay, Benoît Groulx et Bori (mercredi 20, 16h) et 10 films, de son plus récent documentaire Birlyant, une histoire tchétchène à son tout premier Chaperons rouges (co-réalisé avec Hélène Bourgault).

« Explorer le parcours de la vidéaste-cinéaste touche-à-tout Helen Doyle est assez déroutant. Très tôt, elle s’est attachée à dénoncer des situations génératrices de drames humains. Qui dit situation dit aussi pouvoir de changement. C’est avec cet arrière-plan que Doyle a lentement et savamment construit une œuvre qui dénonce mais qui offre, en plus de cette dénonciation, des pistes d’espoirs, des chemins de ce qui pourrait être soigné. Politique, elle l’est depuis toujours, Co-fondatrice du collectif de Québec, La femme et le film, en 1973, qui deviendra Vidéo Femmes en 1979, elle n’aura jamais cessé de s’engager par son art et dans sa vie quotidienne dans des causes civiques, tant locales que planétaires. » Fabrice Montal, programmateur – conservateur, cinéma, télévision et nouveaux médias québécois et canadiens à la Cinémathèque québécoise.

 
Détails au www.cinematheque.qc.ca
 

Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.