Nouvelles

HOMMAGE À J.-A. LAPOINTE FILMS INC

2007-04-23

Hommage à J.-A. Lapointe Films Inc.
Cinémathèque québécoise  – du 25 avril au 17 juin 2007

    Afin de rendre hommage au travail de la société de distribution J.-A. Lapointe Films, la Cinémathèque québécoise organise pas moins de 30 séances où se cotôient les chefs d'oeuvre étrangers que Marguerite et Joseph-Albert Lapointe se firent un devoir de faire découvrir au public d'ici.

    « La société de distribution J.-A. Lapointe Films, fondée en 1949 par Marguerite et Joseph-Albert Lapointe, a été assurément à l'origine de nombreuses vocations cinéphiliques au Québec, surtout dans les années 1950 et 1960. Ses films faisaient le tour des collèges classiques et des ciné-clubs et offraient une panoplie de titres impossibles à voir autrement dans le circuit francophone.
    Les titres inscrits dans leurs catalogues peuvent se regrouper autour de deux axes principaux : ceux à contenu religieux ou primés par l'Office catholique international du cinéma pouvant plaire aux institutions catholiques et ceux de quelques grands cinéastes étrangers de hautes qualités artistiques, tels les Kobayashi, Mizoguchi, Kurosawa, Dreyer, Tati et Bresson. (…)
    Il faut surtout souligner la grande passion pour le cinéma qui animait le couple Lapointe. Leur entreprise ne fut jamais vraiment rentable malgré le grand territoire qu'elle desservait, comprenant tout le Canada français et même, quelques fois, Saint-Pierre-et-Miquelon et Haïti. (…) Leur coup de maître fut sans conteste la mise en marché d'un très grand nombre de chefs-d'œuvre du cinéma japonais. Lors de son premier voyage au Japon, M. Lapointe fit l'achat de onze titres car il s'était pris de passion pour cette cinématographie après avoir vu des dizaines de films dans leur version originale. Mme Lapointe s'est même mise au japonais afin de pouvoir faire la traduction des dialogues. Dans l'hommage-rétrospective que nous leur rendons, une place particulière est accordée justement au cinéma des Kobayashi, Mizoguchi et Kurosawa, sans oublier Ozu et Shindo.»

Extrait du texte de Pierre Jutras, Directeur, programmation et conservation, publié dans la Revue de la Cinémathèque no 88.

Au programme de cet hommage, on retrouve notamment:
Histoire de Tokyo (Tokyo monogatari), Yasujiro Ozu
Journal d'un curé de campagne, Robert Bresson
Les 47 Ronins (Genroku chushingura), Kenji Mizoguchi
Hazal, Ali Özgentürk
Brainwash, Bobby Roth
La Passion de Jeanne d'Arc, Carl Th. Dreyer
Film d'amour et d'anarchie (Film d'amore e d'anarchia), Lina Wertmüller
L'Île nue (Hadaka no shima), Kaneto Shindo
La Condition de l'homme I, II et III, Masaki Kobayashi
Les Camarades (I Compagni), Mario Monicelli
Les Vacances de Monsieur Hulot, Jacques Tati
Mais ou et donc Ornicar, Bertrand Van Effenterre
L'Ange ivre (Yoidore tenshi), Akira Kurosawa
Wayside Pebble (Robo no ishi), Seiji Hisamatsu
Une mort tranquille (Itan enas isichos thanatos), Frieda Liappa


Renseignements: www.cinematheque.qc.ca



Publier sur twitter Partager

Vos réactions (0)

Soumettre une réaction

  *Votre courriel ne sera pas publié et est demandé seulement à titre de référence.